Link Search Menu Expand Document

À quoi sert la géophysique?

Exemple du réservoir Gouin

Les méthodes géophysiques nous permettent de mieux comprendre ce qui se cache sous nos pieds. Prenez par exemple l’image interactive suivante qui montre la surface terrestre dans la région du réservoir Gouin, à l’ouest du Lac St-Jean. En surface cette région semble assez typique de la forêt boréale au Québec, mais si on regardait sous le mort-terrain on verrait en fait que deux provinces géologiques se rencontrent ici.

Juxtaposition de la surface terrestre et de l'anomalie magnétique autour du réservoir Gouin. Données MERN, RNCAN et Google.

Faites glisser la barre de gauche à droite pour “soulever le mort-terrain” et révéler une carte du champ magnétique terrestre dans cette région. Les différentes textures que vous voyez dans le signal sont le résultat d’importants contrastes entre les propriétés magnétiques des roches de la province du Supérieur et celles de la province de Grenville.

On peut diviser le signal magnétique en trois parties:

  • Au nord-ouest se trouvent les roches du bouclier archéen de la province du Supérieur. Cette partie correspond plus spécifiquement à la sous-province géologique de l’Abitibi, qui renferme un grand nombre de gisements métallifères. D’après la carte magnétique, les roches archéennes sont relativement homogènes hormis quelques intrusions.
  • La bande centrale, qui s’étire du sud-ouest au nord-est, correspond à la partie Parautochtone de la province de Grenville. Cette partie date aussi de l’Archéen, mais ces roches sont séparées de la province du Supérieur par une zone tectonique de chevauchement : le Front de Grenville.
  • On remarque que le signal magnétique au sud-est est très hétérogène. Cette région correspond à la partie Allochtone de la province de Grenville. Ces roches d’âge paléoprotérozoïque à mésoprotérozoïque constituent en fait la racine d’une chaîne de montagne maintenant érodée.

Il s’agit ici d’un exemple assez frappant où les méthodes géophysiques peuvent aider à délimiter des domaines géologiques à l’échelle régionale. Cependant il ne faut jamais oublier que l’interprétation des données géophysiques est seulement valable quand on peut la contraindre avec des observations géologiques. Êtes-vous en accord avec l’interprétation proposée sur la carte?


© 2020-2021 Charles L. Bérubé